Politique

Violences survenues à N’zérékoré: Le FNDC fait état d’un mort, 38 arrestations et de plusieurs blessés graves

La coordination nationale du Front National pour la Defenses de la Constitution a regretté et comdamné les violences préméditées à l’encontre des membres du FNDC survenues, hier, à N’zérékoré. 

Ils l’ont déclaré au cours d’une rencontre tenue, ce vendredi 14 juin 2019, au siège du FNDC à Kipé Dadyah. 

Oumar Sylla, communément appelé Foniké menguè, responsable de mobilisation au sein du FNDC a tenu à rappeler que, << malgré le caractère républicain de la marche des membres du FNDC de N’Zérékoré, la police et la gendarmerie, aux ordres de Monsieur Alpha Condé, et les autorités locales ont brutalisé et arrêté les militants de la démocratie >>, a-t-il fustigé.

Selon Oumar Sylla, le bilan de la répression fait pour le moment << 1 mort, 38 attestations, 28 blessés dont 7 en état grave, et 2 dans le coma ainsi que des magasins et boutiques vandalisés >>, a-t-il déploré.

<< De par la même occasion, le Front National pour la Defenses de la Constitution, tient pour responsable des conséquences de cette situation désastreuse, le gouverneur, le préfet, le maire, le député Amadou Damaro camara et le ministre Bantama Sow. ce dernier a appelé de traquer tous les membres du FNDC jusqu’à leur dernier retranchement >>, a martelé Oumar Sylla alias Foniké Menguè.

Mamadou Yahya Barry 

Related posts

Laisser un commentaire