Société

Viol sur mineure: Le collectif « Mon Enfant Ma Vie », appelle la justice guinéenne à traquer les pédophiles 

Pour exprimer leur ras-le-bol face aux vilences sexuelles exercées sur les enfants, le collectif « Mon Enfant, Ma Vie » a organisé une marche pacifique, ce jeudi, 27 juin 2019, à Kaloum. Plusieurs défenseurs des droits des enfants ont pris part à cette protestation. 

La foule, majoritairement, des jeunes filles, a marché du port autonome de Conakry au ministère de la justice et garde des sceaux. Ils criaient: « Combattons la pédophilie ! « Les violeurs en prison ! » « À bas l’injustice ».

Djeïnabou Diallo, fondatrice du collectif, s’indigne du fait que le viol sur mineure est devenu récurrent en Guinée. Elle appelle les autorités à éradiquer ce fléau.

À l’en croire, << sur 116 cas de viol répertoriés par l’OPROGEM pour l’année 2018, 87 sont des victimes âgées de moins de 18 ans. L’année 2019, rien que pour le semestre écoulé, les statistiques démontrent que sur 109 cas répertoriés, nous sommes déjà à 87 victimes de moins de 18 ans >>  a-t-elle déploré.

Djeïnabou Diallo, indique qu’en seulement 3 mois, pour la région de Conakry, y compris l’île de Kassa, on a enregistré 3 à 4 viols sur mineure par semaine, dit-elle. Ceci, selon une enquête menée par la Coalition des Femmes et Filles de Guinée pour le Dialogue, la Consolidation de la Paix et du Développement, poursuit-elle.

À noter que le chef de cabinet du ministère de la justice était sorti, pour rassurer aux manifestants que leur réclamation sera mise en évidence.

Alpha Souleymane 

Related posts

Laisser un commentaire