Société

TPI dixinn/ : conflit domanial , madame Maguette Sock dénonce le complot

Le rocambolesque dossier de conflit domanial qui oppose de famille en haute banlieue de Conakry  s’est ouvert ce mercredi 04 décembre au Tribunal de Première Instance de Dixinn.

Poursuivi pour occupation illégale de terrain destruction d’édifice privé, des faits punis par l’article 523, 407 et suivants du code Pénal.  Madame maguette Sock  a comparu devant le Tribunal correctionnel pour être entendue .

Cette première audience a démarrée aux environs de 12 heures. D’un ton suffisamment appuyé et audible pour les avocats de la partie civile qui lui posait des questions , dame Maguette Sock nie les fait qui lui sont reprochées et  dénonce le complot et harcèlement contre sa personne depuis plus de 12 ans .

 » Je n’ai jamais détruit un bien privé, et j’habite chez moi . La décision de justice qui a été rendue ne concerne nullement ma parcelle par ce que les numéros du titre foncier  ne sont pas les mêmes .  J’ai été informé par ma famille que madame Kallo est en train de mettre un portail sur la route qui mène chez moi . Arrivé j’ai dit au maçon qui était en train de fixer le portail d’enlever par ce que c’est la route qui mène chez moi, cet ainsi que j’ai enlevé le portail et mettre de côté pour rentrer chez moi . Je n’ai jamais détruit aucun bien le rapport de la gendarmerie en fait fois » explique madame maguette Sock pour sa défense.

Et de poursuivre  » ça fait 12 ans aujourd’hui cette famille me menace, 12 ans de procès et cette fois je souhaiterais que la vérité triomphe  par ce que le rapport du  conservateur foncier sur cette affaire est claire, il ne s’agit pas de ma parcelle ni même de mon quartier . Je suis chez moi c’est un terrain que j’ai payé  en 2004, et depuis 2007  j’habite dedans.

C’est un complot organisé par madame Bamba Kallo qui a été suspendue même à l’époque par le ministre de la justice par ce que j’ai jugé avec un mort . Son mari est décédé, et elle a trompé tout le monde avec une décision  de justice sur laquelle se trouvait le nom de son défunt mari . » Explique t’elle .

Après un débat très houleux entre les avocats de la partie Civile et dame Maguette Sock, le président du Tribunal a  renvoyé l’affaire au 18 décembre pour la suite des débats

Abdoul Latif Diallo

622022299

Related posts

Laisser un commentaire