Politique

Propos « djihad »: « Qui peut nous parler de paix ? », s’interroge Dr Fodé Oussou Fofana 

Au cours l’assemblée générale hebdobaire de l’UFDG, le vice-président du parti, Dr Fodé Oussou Fofana, n’a pas manqué de justifier son propos « djihad », que leurs adversaires politiques ne cessent de lui renvoyer sur la figure.

Selon Fodé Oussou Fofana, ils n’ont plus besoin de prouver que l’UFDG est un parti démocratique et de paix. << Nous l’avons prouvé, le président Cellou l’a prouvé >>, a-t-il martelé.

Le président des Libéraux démocrates à l’hémicycle rappelle qu’en 2010, << entre les deux tours, on a parlé d’empoisonnement bidon. On a attaqué des Guinéens en Haute Guinée, à Siguiri, à Kouroussa, en disant : << les peuls, vous n’avez pas le droit de rester ici >>. On les a chassés, des gens qui sont nés-là. Qu’est-ce que Cellou a fait ? Il a appelé Mamou, Labé, Pita pour dire : <<Tous les Guinéens qui sont là-bas sont chez eux. On ne doit pas juger un individu pour la faute d’un autre. On ne doit pas attaquer les malinkés parce qu’un seul  malinké a fauté’>>. C’est ça la conception que nous avons de la politique >>, a-t-il indiqué.

<< Qui peut nous parler de paix ? 103 jeunes sont tués et enterrés au cimetière de Bambéto, sans justice. Quel est le parti rebelle ? C’est nous ou ce sont les autres ? >>, s’est-il interrogé.

Baldé Alpha Souleymane

Related posts

Laisser un commentaire