Société

Préparation de la fête de ramadan: Les tailleurs acculés et la plus part menacés par les clients 

La préparation de l’Aïd-el fitr se poursuit jusque dans la nuit du lundi. Chacun cherche à se rendre beau avant le jour-j, qui aura lieu demain mardi 4 mai 2019. Le rythme compte se maintenir ainsi jusqu’au matin dans certains milieux.

C’est la queue devant les salons de coiffure. Des personnes de tout âge confondu attendent leur tour pour se donner une belle apparence. Au niveau des ateliers de couture, les tailleurs accélèrent pour achever les complets restants. C’est le constat que votre quotidien en ligne Depecheguinee.com a fait sur le terrain.

Amadou est maître tailleur à Koloma. Dans son atelier, le bruit des machines résonne constamment sans arrêt. Il compte achever la couture des habits avant le lever du jour. << Je dois faire vite. Les clients commencent à s’impatienter. Aujourd’hui, je ne vais pas dormir tant que je n’ai pas fini les complets qui restent avec moi. C’est vraiment stressant >>, a-t-il expliqué.

Ibrahima Diallo, jeune étudiant, est venu cette nuit, vers 22h pour récupérer son complet chez le tailleur. Mais, malheureusement, il trouve que ce dernier ne l’a pas cousu jusqu’à présent. Par fureur, il prend le col de maître Alimou, en proférant des injures et des menaces.

Avec l’intervention des personnes se trouvant à proximité, Ibrahima a calmé ses nerfs et a exigé que son complet soit achevé d’ici le matin. Maître Alimou lui a fait une nouvelle promesse, que son habit sera prêt avant l’heure de la prière de la fête de ramadan.

À noter que cette période est tendue pour bon nombre de tailleurs. Ils sont souvent qualifiés de malhonnêtes par plusieurs clients.

Alpha Souleymane 

Related posts

Laisser un commentaire