Société

Marché Madina/Fête ramadan: Rareté de la clientèle et cherté des articles au centre des préoccupations 

À quelques heures de la fête de Ramadan encore appelé l’AÏD-EL FITR, notre reporter a tendu le micro, ce lundi, à plusieurs citoyens au grand marché de madina. Le lieu de négoce était rempli de monde, venu de tous les quartiers de Conakry, à la recherche des tenues de fête.

Fatoumata Camara, ménagère, qu’on a rencontrée devant une boutique, dénonce la cherté des articles à l’approche de la fête. << Ce n’est pas du tout facile avec la conjoncture économique actuelle. Mais, on a pas le choix, il faut passer par tous les moyens pour pouvoir habiller au moins les enfants >>, a-t-elle expliqué.

Mohamed Salmane, importateur et vendeur grossiste de vêtements déplore le fait que la clientèle se fait rare. << Je viens à peine d’un voyage mais, il n’y a pas assez de mouvement à cause de la montée de la devise, et surtout les gens cherchent les habits moyens chères >>, a-t-il indiqué.

Bon nombre de citoyens estiment que les commerçants ont profité de l’afflux de la clientèle, pour hausser les prix des articles. Devant sa place au marché d’Avaria, Ousmane Diallo nous affirme sa satisfaction. À l’en croire, << les prix dépendent de la manière dont on achète en gros. C’est pourquoi toute personne ayant une conscience et une famille n’augmentera pas les prix, pour faire souffrir ses concitoyens. Avant la fête, si tu vendais à 250 mille de GNF par exemple, il faut vendre avec le même prix. Et par la même occasion, j’exhorte les gens à craindre Allah >>, a-t-il souligné.

Mamadou Yahya Barry 

Related posts

Laisser un commentaire