Société

Les ressortissants de Fria à Conakry fustigent l’intervention musclée des Forces de l’ordre et blanchissent…

Au cours d’une conférence de presse tenue, ce vendredi 17 mai 2019, à la MDP, l’Association des Cadres Ressortissants de Fria a dénoncé une mauvaise gestion de la crise survenue dans leur préfecture ces derniers jours. 

Dans sa déclaration, l’association fustige le rôle qu’a joué le représentant du Gouvernorat de Boké, M. Baba Dramé, qui serait à la manoeuvre de l’intervention musclée des forces de l’ordre au moment où « un règlement à l’amiable était possible ».

Selon le président de l’Assossiation, Elhadj Moussa Conté, << devant cette situation des personnes malintentionnées se livrent à distiller la confusion et l’amalgame à travers des propos tendancieux dénués de tout fondement. C’est pourquoi l’Assossiation des Cadres et Ressortissants de Fria à Conakry tient à démentir formellement et catégoriquement tous ceux-là qui, pour des raisons obscures, accusent un de nos ressortissants en l’occurrence Aboubacar Makissa Camara, Directeur National des Impôts d’être à la base du soulèvement des femmes contre la préfète >>, a-t-il déclaré.

Le président de l’association précise que << cette accusation tend à ternir notre image car, plus d’une fois l’Assossiation des Cadres Ressortissants de Fria avec son fils Aboubacar Makissa Camara, ont milité pour la consolidation d’un climat de paix à Fria, gage du développement harmonieux et équilibré de notre localité >>, a-t-il indiqué.

Baldé Alpha Souleymane 

Related posts

Laisser un commentaire