Politique

Interdiction de manifestation de joie en faveur du Syli: Sidya Touré pense que cette décision « n’a pas de sens »

Après le premier match de la Guinée à la CAN-2019, la police guinéenne a pris des mesures visant à interdire toutes les manifestations allant dans le sens de soutenir le syli national. Ceci, suite aux casses des locaux d’EDG à Kissosso et du comportement agressif de certains « supporteurs ».

Le président de l’Union des Forces Républicaine (UFR), Sidya Touré, estime que cette mesure n’a vraiment pas de sens.

Il l’a fait savoir au cours de l’émission Les Grandes Gueules de la radio Espace Fm, ce mercredi, 26 juin 2019.

Sidya Touré rappelle qu'<< aujourd’hui, il y a un problème qui n’est pas d’ordre public, c’est un problème qui est interne à la société guinéenne d’électricité après 9 ans de gouvernance d’Alpha Condé. Donc, ils n’ont qu’à résoudre cela d’abord >>, a-t-il indiqué.

L’ancien Premier ministre sous l’ère Lansana Conté s’interroge, << comment voulez vous quand on gagne un match, on puisse dire aux Guinéens ne sortez pas ? De grâce vous ne pouvez pas dire aux gens, vous n’avez pas d’électricité, mais une fois que vous suivez un match et vous avez marqué un but, on ne peut pas se réjouir. Ils doivent s’occuper des choses plus sérieuse >>, a martelé Sidya Touré.

À en croire, le président de l’UFR, le rôle de la police c’est de nous protéger, ce n’est pas d’interdire, dit-il. << Parce que, si partout où il y’a un bruit on interdit, on finira par tout interdire dans ce pays>>, a-t-il ajouté.

Mamadou Yahya Barry

Related posts

Laisser un commentaire