Politique

Fichier électoral: L’opposition guinéenne dénonce des « manoeuvres opaques » entamées par la CENI, pour recruter un nouveau opérateur

L’opposition guinéenne, composée de la Convergence de l’Opposition Démocratique, de l’Opposition Républicaine et de la Coalition des Partis pour la Rupture, a tenu une conférence de presse, ce mercredi 12 juin 2019, à la MDP, à Kipé Dadyah. 
Ceci, pour dénoncer le recrutement dans l’ombre d’un nouvel opérateur chargé de l’assainissement du fichier électoral.

Mohamed Tall, membre du bureau politique national de l’Union des Forces Républicaines ( UFR), a, dans la déclaration qu’il a lue, soulevé le fait de lancer un appel d’offre sans informer les partis de l’opposition.

Selon lui, << le président de la CENI a engagé des pourparlers avec un certain nombre de sociétés susceptibles de fournir les expertises demandées, en violation flagrante des codes des marchés publics >>, a-t-il déploré.

Poursuivant, Mohamed Tall a tenu à rappeler que son parti a adressé un courrier au président de la CENI, pour expliquer son étonnement par rapport à la procédure parallèle et souterraine qu’il a initiée. << Et la CENI s’est voulue rassurante en niant l’existence d’une telle procédure. Et, l’UFDG quant à elle a saisi l’ARMP, pour dénoncer non seulement le caractère opaque et illégal de la procédure, mais aussi demander l’ARMP de suspendre la procédure >>, a-t-il indiqué.

A noter qu’une société sud-coréenne aurait été approchée par Maître Salif Kébé, lors de son récent séjour à Paris, pour l’approvisionnement des kits d’enrôlement.


Mamadou Yahya Barry.

Related posts

Laisser un commentaire