Société

Fête du travail: Les deux USTG se « déchirent » dans les médias après l’affrontement du 1er mai au palais

Le 1er Mai de chaque année est consacré à la fête internationale du travail, pour célébrer les 8 heures de travail par jour et pour signaler les problèmes auxquels les travailleurs sont confrontés. En demandant une amélioration des conditions de vie et de travail.

Lors de la célébration de cette fête internationale, organisée au palais du peuple, des heurts ont éclaté entre les structures syndicales. L’USTG d’Abdoulaye Sow et l’autre USTG version Mamou avec à sa tête Abdoulaye Camara

Bon nombre de syndicalistes, y compris Aboubacar soumah, secrétaire général adjoint de L’USTG et Secrétaire général du SLECG, ont été grièvement blessés, et ce dernier se trouvait en soins intensifs dans une clinique à Kaloum.

Cependant, les deux camps se rejettent la responsabilité. Abdoulaye Sow, secrétaire général de l’USTG, estime qu’il y avait à l’intérieur de l’esplanade, des gens armés des gourdins et de couteaux. À l’en croire, << c’est des loubards qui ont été pris dans les quartiers de Gbessia et dans les sociétés de gardiennage pour venir les attaquer >>, a-t-il déclaré.

Il l’a fait savoir, ce jeudi, dans l’émission Les Grandes Gueules de la radio Espace Fm.

De l’autre côté, Madame Doumbouya Onipogui Makoura, syndicaliste affiliée à l’Union syndicale des travailleurs de Guinée d’Abdoulaye Camara, joint dans la même émission, rappelle que l’esplanade du palais du peuple a été loué par leur structure. Selon elle, Abdoulaye Sow et sa troupe n’avait pas assisté à l’organisation et qu’ils n’étaient pas aussi invités.

Abdoulaye Sow a martelé que le 1er Mai, le palais appartient à tout le monde. << Je m’inscris en faux si quelqu’un dit que le palais a été loué >>, a-t-il souligné.

Mamadou Yahya Barry

Related posts

Laisser un commentaire