Société

Fête de Tabaski : les prix de couture, un véritable casse-tête pour les clients

Conakry, 08 août (AGP)- Depuis quelques jours, les fidèles musulmans sont à pied d’œuvre pour préparer la fête de Tabaski ou l’Aïd el kébir.

Bien paraître pour ce grand jour, c’est la préoccupation de la majorité des musulmans. Et pour ce faire, les ateliers de coutures sont envahis par les clients à l’approche de la fête.

A cette occasion, les prix de couture dans les différents ateliers de Conakry font l’objet de discussions et de négociations houleuses mais souvent bénéfiques pour les clients et les couturiers .

Les prix de couture varient selon le modèle et la qualité du tissu à coudre. Selon plusieurs clients rencontrés, à l’approche des fêtes, les prix varient entre 80 000 FG et 350 000 Fg selon le modèle choisi.

Les coutures simples sont moins couteuses que celles qui demandent plus de matériels. Et c’est souvent ce qui pose problème, car les prix des matériels sont chers », explique la maitresse Mawa Condé, qui a son atelier dans la commune deMatoto.

A ce jour, « choisir un joli complet pour soi , est un dilemme et une préoccupation pour le guinéen moyen. Avec la conjoncture, la nervosité et les scènes de disputes envahissent souvent les ateliers de coutures.

Cependant la hausse des prix de couture est due à plusieurs facteurs.

Pour certains , le réajustement du prix du litre à la pompe de 9.500 à 10.000 GNF, serait la cause car plusieurs ateliers de couture sont obligés d’utiliser des groupes électrogènes pour travailler, lorsqu’il n’y a pas de courant électrique.

D’autres soutiennent que l’augmentation du prix de couture n’est pas fantaisiste. Elle est plutôt due à la cherté du prix des matériels qui grimpent à l’approche des fêtes.

AGP/08/08/019 FK

Related posts

Laisser un commentaire