Politique

Compte rendu du conseil des ministres du jeudi 11 avril 2019

Le Président de la République a instruit les départements ministériels et les services publics concernés à prendre les meilleures dispositions pour sécuriser dans les plus brefs délais les zones minières et les mettre à l’abri d’actes de vandalisme et de troubles de tous ordres devenus récurrents ces dernières années. La lutte contre cette insécurité volontairement créée et entretenue dans le but d’entraver l’évolution normale des sociétés industrielles et minières doit être considérée comme une action prioritaire de l’Etat guinéen dont une des missions régaliennes est la création d’un environnement paisible et incitateur pour l’investissement national et étranger.

 

Le Chef de l’Etat a invité à la tenue régulière des Conseils de cabinet hebdomadaires dans les départements ministériels avec une exigence de compte rendus documentés adressés au Président de la République et au Premier Ministre

 

Le Président de la République a rappelé les dispositions légales et réglementaires interdisant la cession ou la mise en bail par les gouverneurs et préfets des domaines de l’Etat. Il a stigmatisé l’attitude de certains administrateurs territoriaux qui, sans en avoir les prérogatives, procèdent en toute illégalité, à des aliénations du patrimoine foncier ou immobilier de l’Etat. Ces fonctionnaires s’exposent à des sanctions disciplinaires et judiciaires sévères.

 

 

Le Chef de l’Etat a donné des directives relatives au Hajj 2019 afin d’en qualifier l’organisation et permettre aux pèlerins guinéens d’effectuer ce rite religieux dans de meilleures conditions de confort et de sécurité. Des instructions ont été données pour la publication dans les plus brefs délais du tarif du Hajj 2019 et  du démarrage des inscriptions des candidats au pèlerinage afin d’éviter tout retard et tout désordre dans la programmation des convois.

 

 

Au titre du deuxième point de l’ordre du jour, Monsieur le Premier Ministre a fait le compte rendu de la session ordinaire du Conseil Interministériel du 09 avril 2019.

 

Le Conseil a entendu successivement

 

Le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile qui a présenté (3) projets de textes sur :

 

Le protocole d’accord entre le Gouvernement de la République de Guinée et l’Organisation Internationale de la police criminelle-INTERPOL, relatif à la mise en œuvre du programme « Système d’Information Policière pour l’Afrique de l’Ouest » (SIPAO) en Guinée ;

 

Le projet de Décret pourtant création, attribution, organisation et fonctionnement du Comité National du Système d’Information Policière pour l’Afrique de l’Ouest » (SIPAO) en Guinée ;

 

Le projet de Décret portant création du centre de recueil et d’enregistrement des données policières et du système d’information policière en Guinée.

 

Ces projets sont la concrétisation de la volonté commune de l’Union Européenne, de INTERPOL et des Etats membres de l’Afrique de l’Ouest de concevoir et de mettre en œuvre un système global d’information policière, afin d’accroitre la capacité des services chargés de l’application de la Loi dans la lutte contre la criminalité transnationale organisée.

 

Le Ministre en charge de la Sécurité a indiqué que la mise en place du programme SIPAO permettra de faire bénéficier notre pays d’une base de données criminelles fiables pour tous les services chargés de l’application de la Loi (Police, Gendarmerie, Douane, justice, Eaux et Forêts) favorisant ainsi la lutte contre toutes les formes de criminalité émergentes.

 

Au terme des débats, le conseil a adopté les trois (3) projets de Décrets sous réserve de la prise en compte des observations formulées.

 

Le Ministre du Commerce qui a soumis à l’approbation du Conseil, deux projets de Décret sur :

 

La création et les statuts de l’Office National de Contrôle de Qualité ;

La création et les statuts de l’Agence Guinéenne de Promotion des Exportations.

 

La mise en place de ces deux structures qui viennent combler un vide institutionnel réel a été jugée pertinente puisqu’elle permet l’amélioration de la sécurité alimentaire et la promotion des exportations des produits agricoles, artisanaux et manufacturiers guinéens.

Le Conseil a adopté ces deux textes de création.

 

Le Ministre de l’élevage a fait une communication sur le recrutement de 1200 agents dans les effectifs de la fonction publique.

 

Le ministre a mis en avant la vision de Monsieur le Président de la République de moderniser l’élevage guinéen en le faisant notamment évoluer d’un système extensif traditionnel vers un système d’élevage intensif plus productif, économiquement rentable et plus respectueux de l’environnement.

 

Il a rappelé le vieillissement du personnel du Ministère de l’Elevage dont le dernier recrutement de cadres date des années 1990 alors que tous les ans, des dizaines de fonctionnaires de ce département font valoir leurs droits à la retraite. Cette réalité est reflétée dans la dernière situation des effectifs qui établit clairement la nécessité de procéder à un recrutement pour combler le déficit de personnel.

 

Le Ministre soutient que cette insuffisance de ressources humaines compromet fortement la mise en œuvre des programmes d’encadrement des éleveurs, de promotion de l’insémination artificielle, de surveillance et de lutte contre les maladies animales.

 

Au terme des débats, le Conseil a marqué son accord pour cette initiative du Ministre de l’Elevage en insistant sur les points suivants :

–        Procéder à une approche progressive dans le recrutement

–        Etablir des critères de recrutement clairs et transparents

–        Revoir le transfert au niveau du Ministère de l’Elevage des vétérinaires affectés dans d’autres départements ministériels

–   Envisager le retour de certains vétérinaires ayant suivi des formations à l’étranger et actuellement non employés dans la fonction publique pour diverses raisons

Le Ministre de l’environnement et des Eaux et Forêts a fait une communication sur la problématique de la gestion de la zone côtière et de la mangrove.

 

Le ministre a informé sur l’importance de la protection environnementale du littoral et souligné que les risques climatiques auxquels sont exposés les écosystèmes et les groupes socio-économiques ont des conséquences désastreuses sur le littoral.

 

Il indique la nécessité que la conservation de la nature apparaisse plus présente parmi les programmes de développement de la zone côtière et que les choix d’aménagement prennent en considération la préservation de la mangrove qui couvre une superficie de 285.000 ha, le long du littoral guinéen.

 

Le Conseil a invité les Ministres en charge de l’Environnement et de la Pêche à présenter à une prochaine session, la situation des Domaines Publiques Maritimes (DPM) et de leur occupation pour permettre au Conseil de prendre les décisions appropriées sur cette problématique essentielle.

 

Au titre des questions diverses :

Le Conseil a décidé de la tenue de la Conférence diplomatique nationale du 29 avril au 3 mai 2019. A cet effet, toutes les dispositions doivent être prises pour préparer les différentes communications du Gouvernement ;

 

Le Conseil a confirmé la tenue à Conakry du 1er au 5 mai 2019 de la 38eme Convention- Congres du LIONS CLUB qui devrait enregistrer la participation de 1000 à 1500 membres. Les objectifs de cette convention sont entre autres :

–        Mettre en évidence la philanthropie vis-à-vis des démunis

–        Présenter les besoins essentiels de nos populations aux partenaires étrangers

–        Encourager les nouveaux donateurs à s’investir

–        Attirer des investisseurs vers notre pays

–        Renforcer l’action sociale

Le Ministre de la Pèche a informé le Conseil du séjour prochain en Guinée, du 13 au 17 mai 2019, d’une mission d’évaluation de l’Union Européenne en vue de tester les capacités d’exportation de produits halieutiques guinéens vers l’Europe et conclure éventuellement des contrats de pèche pour autant que les conditions de levée des sanctions européennes soient réunies.

 

Le Conseil a pris acte des résultats des évaluations de performances des départements ministériels basées sur les objectifs spécifiques et action prioritaires de la lettre de mission délivrée à chaque département par Monsieur le Premier Ministre. Il a félicité les départements qui ont obtenu la mention satisfaisante, encouragé et exhorté ceux qui ont obtenu la mention peu satisfaisante, à redoubler d’efforts pour l’atteinte des objectifs fixés.

Avant de lever la séance le Président de la République a donné de larges informations sur la situation nationale et internationale

 

Le Conseil des Ministres 

 

Transmis par la Cellule de Communication

(0)

Related posts

Laisser un commentaire