Header Ad

Categories

Most Viewed

Affaire domaniale: opposé à un général d’armée, fodé soriba keita reste introuvable

 

Un conflit domanial oppose depuis des années entre la famille keita et la famille d’un millitaire devenu général des corps d’armée, passe à l’affrontement  au quartier Cameroun, dans la commune de Dixinn. La descente sur les lieux d’agents de la police pour décoiffer le bâtiment a créé la panique hier, mercredi 17 dcembre 2015 . Selon nos informations, c’est le général  Namory Traoré  chef d’Etat major général  des armées , qui avait payé cette concession à Hadja Mabinty Keita cohéritière du domaine, qui aurait envoyé les agents pour faire déguerpir les autres membres de la famille, a appris sur place depecheguinee .com à travers un de ses reporters.

Tôt ce matin, des policiers de la Compagnie Mobile d’Intervention et de Sécurité (CMIS) n° 1 de la Camayenne ont investi la concession pour déloger les occupants. Le toit a été décoiffé, les portes et fenêtre enlevées.

 

Pour monsieur Yamoussa kamir Keita  un des occupants de la concession litigieuse, cette affaire date de plusieurs années. « Ça, c’est un conflit qui ne date pas d’aujourd’hui. Le quartier Cameroun que vous voyez là, c’est une cité de recasement. C’est les habitants de Coronthie qui sont recasés ici. C’est quand ils ont voulu l’extension de la ville de Conakry que ceux qui habitaient à Coronthie ont été recasés ici. Cameroun est une cité qui était déjà construite. Donc, le coin n’a été ni vendu, ni acheté. C’est un lieu de recasement. Mais, ceux dont les parents sont décédés, les premiers fils ont représenté la famille. Il y a les textes même, régis par les colons et il y a un plan cadastral pour l’ensemble de tout Cameroun. Il n’y a pas de titre foncier. Ainsi, tout le monde est resté en harmonie jusqu’à ces derniers temps. Puis, notre grande sœur Mabinty Keita ,  ne peut pas elle seule revendre une concession familiale . Elle a manigancé cette affaire là au niveau de la Cour Suprême à l’absence de notre avocat. Ils ont dit que nous on a tort parce qu’on n’a pas déposé le mémoire à temps. Nous avons fait un recours au niveau du ministre de la justice, le ministre , a fait annuler la procédure comme quoi il y a un abus de jugement sur le dossier. Actuellement, le dossier est pendant au niveau de la Cour Suprême. Maintenant, comme il est général, chef d’État major des armées ,il  ne peut pas s’expliquer, elle a bondi sur nous pour faire de la concession sa propriété. C’est ainsi mon petit frère Fodé Soriba Keita s’en est prit au force de l’ordre , il a ainsi frappé un policier sur son bras , son bras est cassé, il a blessé deux autre militaire , on vient de m’informer que le militaire  qui a reçu le coup sur sa tête est même en coma” nous explique mr Yamoussa kamir keita grand frère de Fodé Soriba Keita .

” depuis l’acte mon petit frère est introuvable, par ce que le général Namory avait donné l’ordre aux militaires et aux agents de la CMIS de traquer mon petit frère fode Soriba et de le ramener mort ou vif. On nous retire notre concession et on reste sans nouvelle de notre frere” renchérir Mr Yamoussa kamir Keita frères ainé de Fodé Soriba Keita

De l’autre côté le Colonel Ansoumane Baffoé Camara,  commandant de la CMIS de Cameron dit avoir exécuté l’ordre de sa hierchi .

” j’ai reçu un ordre de ma hierchie de déguerpir cette famille apparament  qui refuse de libérer cette concession après une décision de justice rendu par la cour d’appel . Et très tôt ce matin j’ai mis en mouvement une équipe pour venir exécuté la mission . A notre grande surprise, nous somme confronté à une résistance de la part de la famille . Et un de leur fils du nom de Fodé Soriba Keita s’est attaqué violemment aux agents, des hommes en tenue , blessant grièvement trois agents dont un en coma. Nous le cherchons , et nous le trouverons pour qu’il puisse répondre à ses forfaiture, nous le punirons pour ce qu’il a fait ” promet le commandant de la compagnie mobile d’intervention et de sécurité ( CMIS).

Par ailleurs, Abdoulaye Soumah , président du conseil de quartier de Cameroun affirme avoir tenté sans succès une médiation entre les deux familles. ‘‘J’ai appelé personnellement le général Namory Traoré , pour qu’il puisse donner un temps à cette famille . Mais malheureusement il a été catégorique qu’il va les déguerpir ” nous confie Abdoulaye Soumah .

Concernant les cas des policiers et militaires blessé par le jeune Foďe Soriba Keita, le président du conseil de quartier évoqué la thèse de légitime défense.

” vous savez mieux que moi que nos forces de l’ordre agissent très mal. Aucun fils digne ne peut croisé les bras et laisser  des gens tabassés tes parents . Les policiers et militaires blessés ont brutalisé cette famille , c’est ce qui justifie la riposte du jeune Soriba envers ces agents . Meme si je condamne ce qui est arrivé de pary et d’autre , la hiérarchie militaire doit savoir aussi qu’elle n’est pas au dessus de la loi” déplore Abdoulaye Soumah président du conseil de quartier de Cameroun

A présent aucune trace du jeune foďé Soriba Keita , qui court un grave danger s’il tombe dans les fillet  du général Namory Traoré chef d’Etat major général des armées .

Affaire à suivre

Abdoul LATIF Diallo

Directeur de publication

Tel: 622 02 22 99

titilala17@gmail.com

    Leave Your Comment