Close

José Mourinho met le feu à l’Angleterre, la grosse tuile pour Lionel Messi

21 octobre 2018 Sports

Le Special One craque pour son retour à Chelsea, Messi sorti sur blessure, et le Real Madrid n’y arrive plus, voici la revue de presse d’aujourd’hui.
Mourinho n’a pas tenu sa promesse
José Mourinho est dans tous les Tabloïds, chez nos voisins anglais. Pour son retour à Chelsea il avait promis qu’il essayerait de rester calme, mais il n’aura tenu que jusqu’à la 96e minute. Soit le Moment où les Blues ont réussi à arracher le match nul. Un adjoint de Mauricio Sarri est alors venu célébrer le but libérateur juste devant le nez du Special One, qui n’a pas du tout apprécié le geste. « José à la guerre » titre l’édition du dimanche du Daily Mail. Et pour le Sunday Express « Mourniho se déchaîne devant la provocation de Chelsea ». Précisions qu’en conférence d’après match, l’entraîneur portugais a déclaré qu’il acceptait les excuses de Mauricio Sarri et de son adjoint car lui aussi avait déjà fait des bêtises du genre sur un terrain.
Le Barça devra faire sans sa star
Dans le choc de la Liga, le Barça l’a emporté face au Séville FC hier soir, prenant au passage la première place du championnat. Malgré cette victoire 4-2, le sentiment qui domine chez les Blaugranas n’est pas la joie mais bien l’inquiétude. En effet, Lionel Messi est sorti sur blessure. Les médecins du club parlent d’une fracture de l’os radial du bras droit. Il sera absent pendant environ trois semaines, et loupera le Clasico la semaine prochaine, ainsi que la prochaine rencontre de Ligue des Champions. La blessure de la Pulga arrive au plus mauvais moment. « Un leader dans la douleur » titre le journal Sport.

Le Real Madrid, en revanche, est plus que jamais dans la tourmente. Après un nouveau faux pas contre Levante, et une défaite 2-1. « Ce Madrid est en ruine » pour Marca, selon qui Julen Lopetegui a perdu tout crédit après cette nouvelle débâcle. Il faut dire que les Madrilènes n’avancent plus, et ont battu le record de la plus longue période sans marquer le moindre but, dans l’histoire du club. Pour As, c’est tout simplement de « l’impotence ». Une impuissance que le quotidien résume avec plusieurs statistiques qui ont marqué la rencontre. Le Real a tiré 34 fois, a touché trois fois les poteaux et a vu deux de ses buts refusé.
Avec footmercato

Laisser un commentaire